Mon panier
Aucun article
>
logo-Repex Floor
Recherche avancée
» » Les Raboteurs de parquet de Caillebotte : critique sociale

Les Raboteurs de parquet  - Repex Floor

Les Raboteurs de parquet de Caillebotte : critique sociale

Les Raboteurs de parquet de Caillebotte : critique sociale ! 

Gustave Caillebotte, artiste et collectionneur d'art français du XIXe siècle, est connu pour ses peintures impressionnistes qui représentent la vie quotidienne de son époque. L'une de ses œuvres les plus célèbres est Les Raboteurs de parquet, peinte en 1875. Cette toile représente trois ouvriers en train de travailler sur un parquet, l'un debout et les deux autres agenouillés, tandis qu'ils rabotent la surface de bois.

Une représentation du travail manuel et ouvrier

Caillebotte a peint Les Raboteurs de parquet pour documenter la vie quotidienne des travailleurs manuels dans la société française de l'époque. Cette période était marquée par une transition industrielle, où les techniques de production étaient en train de changer et les artisans traditionnels étaient remplacés par des machines. L'œuvre montre l'effort, la concentration et la dextérité des ouvriers, capturant ainsi la réalité du travail physique.

Ce tableau a également été interprété comme une critique sociale. Les travailleurs manuels étaient souvent mal payés et travaillaient dans des conditions difficiles, et Caillebotte a peut-être voulu souligner l'importance de leur travail et leur donner une visibilité dans la société.

Un exemple remarquable de l'impressionnisme

Les Raboteurs de parquet sont également un exemple remarquable de l'esthétique impressionniste. Caillebotte a utilisé des couleurs sombres et une palette limitée pour représenter l'atmosphère de l'atelier. La lumière vive qui tombe sur les ouvriers met en évidence les mouvements et les muscles de leur corps, vaut un effet de réalisme saisissant. Cette utilisation de la lumière et de la couleur est caractéristique de l'impressionnisme, qui cherchait à refléter la sensation visuelle de la réalité plutôt qu'à la reproduire fidèlement.

Un impact sur l'art et la société

Lorsque Les Raboteurs de parquet ont été présentés pour la première fois au Salon de Paris de 1876, il a été accueilli avec scepticisme par les critiques d'art de l'époque. Cependant, l'œuvre est aujourd'hui considérée comme l'une des plus importantes du mouvement impressionniste, ayant bénéficié à l'essor de ce mouvement artistique en France et dans le monde entier.

Cette peinture a également inspiré d'autres artistes à représenter la vie quotidienne et le travail manuel dans leurs œuvres, en mettant l'accent sur l'importance du travailleur dans la société. Aujourd'hui, Les Raboteurs de parquet continuent d'inspirer les artistes et les critiques d'art, et sont devenus une icône de l'art impressionniste.

 

Quels outils à l'époque pour raboter ?

À l'époque où Gustave Caillebotte a peint Les Raboteurs de parquet, les outils pour raboter étaient principalement des rabots manuels. Les rabots sont des outils en bois ou en métal qui permettent de rectifier ou d'aplanir les surfaces en bois.

Le rabot manuel consiste en une lame tranchante qui est insérée dans une rainure de la semelle du rabot. La lame est ensuite fixée en place en utilisant une vis de réglage, ce qui permet d'ajuster la profondeur de la coupe. Le rabot est ensuite utilisé en le poussant sur la surface du bois dans le sens des fibres. Les copeaux sont ainsi enlevés pour aplanir ou rectifier la surface.

À l'époque de Caillebotte, il existait plusieurs types de rabots, chacun étant utilisé pour des tâches spécifiques. Le rabot à main, ou rabot de paume, était le plus courant. Il était utilisé pour des tâches de finition, comme l'ajustement des portes ou des fenêtres. Les rabots plus grands, comme le rabot de menuisier ou le rabot d'établi, étaient utilisés pour des tâches plus importantes, comme le rabotage de grandes surfaces de bois.

Les outils de rabotage manuels ont été largement utilisés jusqu'à l'arrivée des machines électriques, comme les raboteuses électriques, dans les années 1920. Ces machines ont simplifié le processus de rabotage et ont permis de réaliser plus rapidement des tâches plus importantes. Toutefois, de nos jours, les rabots manuels sont toujours utilisés par les artisans et les passionnés de bois pour des tâches de précision et de finition.

Quand est-on passé du métier de raboteur de parquet à parqueteur ? 

Le nom de "parqueteur" est apparu au XVIIe siècle, lorsque le parquet en bois est devenu de plus en plus populaire en Europe. Avant cela, le revêtement de sol en bois était principalement réservé aux châteaux et aux maisons aristocratiques. Les planches étaient généralement clouées sur des solives en bois, formant un sol en bois brut. Cependant, au XVIIe siècle, les techniques de construction ont évolué et ont permis de fabriquer des planches plus fines et plus régulières. Cela a conduit à une augmentation de la demande de parquet, non seulement dans les bâtiments aristocratiques, mais également dans les maisons de la classe moyenne.

Avec cette augmentation de la demande de parquet, un nouveau métier est né : celui de parqueteur. Les parqueteurs étaient des artisans spécialisés dans la pose de parquet en bois, ainsi que dans la fabrication et la réparation des parquets. Ils utilisaient des techniques spéciales pour couper et assembler les planches de bois, créant ainsi des motifs décoratifs et des designs élaborés.

Aujourd'hui, le métier de parqueteur a évolué pour inclure une variété de compétences, y compris la pose de parquet, la réparation et la restauration de parquets anciens, et la fabrication de nouveaux parquets en bois. Le terme "raboteur de parquet" n'est plus beaucoup utilisé de nos jours, car les techniques de fabrication du parquet ont évolué au fil du temps, ainsi que les outils utilisés pour le travailler. Les planches de parquet sont aujourd'hui généralement fabriquées avec des machines et des outils de précision, ce qui a réduit la nécessité de raboter les planches manuellement.

De plus, le terme "raboteur de parquet" est souvent associé à une époque où la fabrication du parquet était considérée comme un travail manuel pénible et mal rémunéré, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Les parqueteurs professionnels utilisent maintenant des équipements sophistiqués et des techniques modernes pour fabriquer, installer et réparer les parquets.

Ainsi, bien que le terme "raboteur de parquet" ne soit plus beaucoup utilisé, le métier de parqueteur reste un métier artisanal important, nécessitant des compétences spécialisées et une attention minutieuse aux détails. Les parqueteurs professionnels travaillent avec une variété de matériaux, y compris le bois, le stratifié et le vinyle, pour créer des planchers durables et élégants pour une variété de bâtiments et de structures.

Où voir le tableau ?

L'original de la peinture Les Raboteurs de parquet est actuellement conservé au Musée d'Orsay à Paris, en France.
Les Raboteurs de parquet est l'une des œuvres les plus célèbres du Musée d'Orsay et attire de nombreux visiteurs chaque année. Le Musée d'Orsay est l'un des musées les plus célèbres de Paris et abrite une importante collection d'œuvres d'art datant de la période 1848-1914. Les visiteurs peuvent y admirer des chefs-d'œuvre de l'impressionnisme, du postimpressionnisme, de l'art nouveau et de l'art déco, ainsi que des œuvres d'art décoratif, de la sculpture et de la photographie.
La peinture a également été présentée dans de nombreuses expositions à travers le monde, faisant ainsi connaître le travail de Caillebotte à un public international.

Conclusion

Les Raboteurs de parquet de Gustave Caillebotte est une œuvre d'art qui a transcendé son temps et son contexte historique. Elle est à la fois une représentation du travail manuel et ouvrier, une critique sociale, un exemple remarquable de l'impressionnisme en peinture, et une source d'inspiration pour de nombreux artistes.

En tant qu'œuvre d'art, Les Raboteurs de parquet sont également un objet d'étude pour les historiens de l'art, les critiques d'art et les amateurs d'art. Elle montre l'importance de la représentation de la vie quotidienne dans l'art, ainsi que l'importance de l'art dans la compréhension de l'histoire et de la société.

 

Si vous souhaitez en savoir davantage sur nos outils, nous vous proposons de prendre contact ICI 

 

 

 

 

 

 

Financement